Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /var/www/alternc/a/andines/www/andines.com/config/ecran_securite.php on line 245
L’agroécologie paysanne pour la Terre et la Souveraineté alimentaire - Andines

Accueil du site > Débats > L’agroécologie paysanne pour la Terre et la Souveraineté alimentaire

Echanger autrement. Depuis 23 ans, la coopérative Andine travaille pour une économie équitable, respectueuse des hommes et de la nature.

L’agroécologie paysanne pour la Terre et la Souveraineté alimentaire

Nous paysannes, paysans, jeunes et âgés, femmes et hommes indigènes, journaliers, travailleurs ruraux sans terre et tous ceux et toutes celles qui vivent à la campagne, qui sommes membres de La Via Campesina,

nous sommes engagés dans la lutte pour la défense et la récupération de notre terre et de nos territoires afin de préserver notre mode de vie, nos communautés et notre culture. L’agriculture paysanne agro-écologique que nous pratiquons constitue l’élément clé de la construction de la souveraineté alimentaire,et de la défense de la Terre mère, des principes éthiques d’une vie fondée sur la justice sociale et la dignité des peuples. Cela signifie que nous produisons selon des principes d’agroécologique pour nourrir des personnes— nos communautés, peuples et nations— et non pour produire de la biomasse pour sa seule cellulose, des agro-carburants ou des produits destinés à l’exportation vers d’autres pays.

Les peuples autochtones, de même que toutes nos traditions et cultures paysannes, nous ont historiquement enseigné le respect envers notre Terre mère. Nous nous devons de protéger nos savoirs agricoles ancestraux et de nous réapproprier les principes de l’agroécologique (fruit de nos connaissances accumulées), afin de pouvoir produire en harmonie avec, et en prenant soin de, notre Terre mère.

Le projet de La Via Campesina est un “projet de vie” pour une campagne avec des paysans et des paysannes, avec des communautés rurales fortes des familles qui les constituent, pour des territoires peuplés d’arbres et de forêts, constitués de montagnes, de lacs, de rivières et de littoraux, en opposition totale au “projet de mort” de l’agrobusiness, de l’agriculture sans paysans et sans leurs familles, de monocultures industrielles, de zones rurales sans arbres, de déserts verts et de terres empoisonnées par les pesticides et les OGM. Par nos actions et par nos pratiques, nous paysans et paysannes du monde entier, sommes activement en lutte contre le capitalisme et l’agrobusiness, en compétition avec eux pour la terre et le territoire.

Suite: http://viacampesina.org/fr/index.ph...