Ivan Illich où la bonne nouvelle

Publié le 6 août 2012

- mis à jour le 24 mars 2013

Par Jean-Pierre Dupuy - Jeudi 26 décembre 2002 - (LE MONDE)

Vorace consommateur d’énergie et de ressources rares non renouvelables, notre mode de vie est à terme irrémédiablement condamné. On imagine mal qu’il puisse durer encore plus d’un demi-siècle. Beaucoup d’entre nous ne serons plus de ce monde, mais nos enfants, si. Si nous nous soucions d’eux, il serait plus que temps que nous prenions conscience de ce qui les attend. Deux raisons principales justifient ce pronostic.