coopérative

Accueil > La Coop Andines > Actualités > La coopérative ANDINES ?

Echanger autrement. Depuis 23 ans, la coopérative Andine travaille pour une économie équitable, respectueuse des hommes et de la nature.

La coopérative ANDINES ?

Andines est créée en France en 1987. En 1989 nous avions trouvé les mots "commerce équitable", et nous les avons déposés à l’INPI pour qualifier notre démarche de grossiste et de détaillant (2000 produits alimentaires et artisanaux provenant de 13 pays dont la France).

Pour nous, ces mots "commerce équitable" signifiaient et signifient toujours l’équité dans tous les échanges, c’est-à-dire le respect entre tous les partenaires qui participent d’un bout à l’autre d’une filière économique. A savoir la nature et tous les travailleurs qui produisent, transforment, transportent, distribuent et utilisent les produits ou services de chaque filière.

Nous défendons toujours ce principe d’équité pour tous et partout, en pratiquant la coopération et l’autogestion, en participant à la transformation de la société... en refusant de travailler avec la grande distribution, qui n’est en rien équitable et exploite fournisseurs, salariés et clients.

Ce commerce équitable, global, sous la contrainte d’une société de plus en plus inégalitaire et destructrice des ressources naturelles, ne peut être qu’une démarche, avec des objectifs à atteindre, définis dans notre Charte d’engagements.

Mais dans les années 1990 et 2000, cet objectif de "commerce équitable", jugé trop subversif, a été détourné par un certain nombre d’organisations et d’entreprises, subventionnés par l’Etat (6 millions d’euros en 2005), pour le réduire à une activité d’ordre tiers-mondiste et caritatif : "Les consommateurs du nord doivent aider les petits producteurs du sud en achetant leurs produits à un prix juste". Ce fut alors une véritable avalanche de discours publicitaires, soutenue financièrement par des églises, des gouvernements, des multinationales et les grandes enseignes de distribution, notamment au travers de marques privées, qui se sont fait passées pour "labels", comme en France Max Havelaar et quelques autres.

Tout en dénonçant cette récupération, ces discours et ces mensonges (labels, prix justes, etc) et leur opacité, dans une société productiviste fondée sur le profit, Andines a cependant suivi son chemin, conservé sa démarche, modeste et ferme, pour une économie équitable. Aujourd’hui nous sommes 80 associés et 3 salariés, pour un chiffre d’affaire de 500 000 €, à la recherche de capitaux pour développer nos activités et embaucher 2 autres coopérateurs.

Cofondatrice du réseau Minga en 1999, et soutenue par l’association Les Amis d’Andines, notre coopérative coopère avec de nombreuses autres organisations, locales, mais aussi en France et dans le monde.

A chacun(e) de s’informer, de choisir sa démarche et d’agir.

Merci à toutes celles et tous ceux qui nous font confiance.